{O Toulouse} Instants volés chez Mulot B.

Certaines personnes savent nous faire voyager, par leur mots et leurs récits, par leur façon de partager leurs souvenirs, mais parfois aussi par leurs créations.

Certaines personnes savent retransmettre dans des objets aussi personnels que les bijoux des époques, des atmosphères, des envies d’évasion…

Portrait Mulot B. - 01

Certaines personnes savent qu’une boucle, un bracelet ou un collier délicat, peut refléter une personnalité, révéler des envies de discrétion, de raffinement, de féminité, et d’authenticité.

Certaines personnes sont ainsi capables de créer votre bijou, celui qui vous ressemble, celui que vous aimerez porter chaque jour, sans modération, sans concession, juste parce qu’il semble être fait pour vous.

Portrait Mulot B. - 10

Marie-Ahn, créatrice de Mulot B. est une de ces personnes. En puisant dans des univers ou des époques qui lui parle, elle parvient à susciter cet instant magique de la découverte de la pièce qui nous ira parfaitement, quelque soit le moment, la tenue, l’envie que l’on a à ce moment là.

Portrait Mulot B. - 11

Chaque collection est unique, par son inspiration, l’interprétation qu’elle lui donne, la minutie de son travail, les finitions et le détail qui fait mouche, les couleurs, les matériaux.

J’ai découvert les bijoux de Mulot B. au gré de mes flâneries, lors de mon premier passage chez Malmö&Lulea, pour la première édition en 2012. J’ai été séduite par son côté rétro mais très contemporain, par la recherche qui s’en dégage et par son intemporalité.

Portrait Mulot B. - 12

J’ai découvert par la même occasion une jeune femme passionnée, sincère et appliquée, toujours à la recherche de l’inédit. L’authenticité de Marie Ahn est présente dans chacune de ses créations, son soucis du détail dans la finesse de son travail. Marie Ahn créé pour partager, pour rendre toute la féminité que chaque femme recherche dans ses bijoux.

De la même manière qu’elle lie harmonieusement les perles, les chaînes, les pierres entre elles, elle apporte un soin tout particulier à échanger, partager, faire se rencontrer les personnes animées de la même passion de la création.

Portrait Mulot B. - 16

Son atelier est à son image, raffiné, et doux… Un endroit où l’on aime s’attarder, contempler, discuter autour d’un thé, et laisser le temps filer, comme suspendu…

Et tout en réalisant un bijou, sous mes yeux admiratifs, elle a bien voulu répondre à mes quelques questions…

Portrait Mulot B. - 09

Peux tu nous raconter ton parcours, qu’est ce qui t’a poussé à te lancer et créer ta marque?

Mon parcours est assez cohérent, et ce malgré une reconversion ! J’ai étudié l’orfèvrerie, entre autre, dans mon parcours d’études, et plus généralement l’objet d’art, en plus d’une formation classique à l’université en Histoire de l’Art. Après avoir bossé dans mon domaine de compétences – le mécénat culturel – j’ai tenté une reconversion dans la création & le design de bijou, par passion de l’objet. J’ai eu besoin de retrouver le geste, sa valeur et surtout la réflexion autour de la création d’un objet, et particulièrement le bijou.

Portrait Mulot B. - 03

Naturellement, il a fallu réfléchir à un cadre à ce changement de cap, et  Mulot B. (nldr : la marque a évolué vers une nouvelle identité) est née de cette manière, après une longue préparation (3 mois de formation accélérée  » création d’entreprise » & un an et demi, en couveuse pour bien construire mon activité) et réflexion pour mettre toutes les chances de mon côté pour réussir.

Portrait Mulot B. - 06

Mulot B, c’est Marie Ahn toute entière ou une petite partie de toi?

Au début, Mulot B. c’était mes jours&mes nuits … et puis au fur et à mesure, je me suis détachée de cette manière de fonctionner, pour aller vers plus de recul par rapport à mon activité, ce n’est pas une partie de moi, mais c’est un prolongement. Cette prise de distance est nécessaire, et c’est faite au fur et à mesure des expériences, des joies mais aussi des déceptions. On devient vitre très exigeant avec soi-même et son entourage. Il est donc vitale d’accorder de la distance pour pouvoir gérer le stress, les contre-temps, mais aussi apprendre à se féliciter et savourer la fierté de ce que l’on a accompli.

Portrait Mulot B. - 04

Comment penses tu une collection au départ? Qu’est ce qui te pousse à aller fouiller dans une époque, ou un univers en particulier?

Je travaille mes collections toujours de la même manière – à partir d’un thème et d’une idée. Parfois même, avant même que la collection sur laquelle je travaille, en même temps, ne soit achevée. Je construis une sorte de profil à partir d’images qui m’évoquent et m’inspirent une silhouette, un style. Je réfléchis aux matières, plus importantes encore que la couleur car elles peuvent donner un autre lecture à une pièce, et pas seulement uniquement par le visuel. Les thèmes peuvent être une époque, un style, un pays, mais toujours sous une lecture symbolique, ou encore en fonction de l’essence même de ces ambiances choisies.

Portrait Mulot B. - 05

La collection actuelle, tu peux nous en dire un peu plus?

La collection s’appelle T S A R I N E et comme son nom l’indique est directement empruntée au thème de la Russie. J’ai crée trois grandes lectures autours de cette ambiance :

Folk, avec des couleurs vives, des pierres fines riches et de la profusion des matières – renouer avec une Russie des campagnes, entre fourrure, foulards aux roses multiples.

Littéraire, aristocratique, entre sobriété et richesse, ce côté ostentatoire de la Russie – des ors, des noirs, du gris – des bijoux que l’on pourrait retrouver dans un roman de Gogol.

Révolutionnaire, des lignes pures, des bijoux presque codés – pièces emboitées, pliages – et du bleu, un bleu outremer.

Portrait Mulot B. - 07

Tu es à l’origine de Malmo&Lulea, l’idée de départ c’était de fonder un collectif de créatrices autour d’un même univers? Comment vous êtes vous rencontrées?

On a tendance à croire que je suis à l’origine de Malmo&Lulea, mais cette idée a germé autant dans de l’esprit de Fanny – Atelier Halo – que le mien, et n’est devenue ce qu’elle est, uniquement par le concours de tous les créateurs&artistes qui l’ont enrichi par passage ou depuis le début de sa création.

C’est un projet collégial, qui certes dans un premier temps, a tété piloté par Fanny et moi, pour des raisons uniquement pratiques. Mais le succès de cette vente, et son originalité reflète une énergie commune. Les choses sont décidées ensemble et la seule prérogative que l’on s’accorde avec Fanny et moi, est de proposer les thèmes.

Nous sommes ravies aujourd’hui, de susciter des projets similaires, des ventes de créateurs communes où l’on échange, déguste, écoute, regarde !

Portrait Mulot B. - 08

Si tu devais définir la prochaine édition de Malmo&Lulea, tu dirais quoi?

Contemporaine.

Tu as une baguette magique, tu lui demande quoi aujourd’hui ?

Je ne sais pas, que le projet de boutique/atelier qui me tient à cœur, avec Fanny se réalise, trouver un lieu à coût raisonnable pour pouvoir exister et montrer notre travail !

Portrait Mulot B. - 17

Pour suivre toute l’actualité de Mulot B., découvrir sa magnifique nouvelle collection TSARINE, rendez vous sur son site ou sa page Facebook.

Vous pourrez aussi évidemment retrouver les bijoux de Marie Ahn chez Malmö&Lulea à partir de vendredi 6 Décembre et jusqu’à dimanche 8 Décembre.

Vous savez à quel point j’aime ce salon, je ne peux que vous encourager à vous y rendre, il sera sans aucun doute ce moment chaleureux et évident que l’on recherche tous dans l’hiver…

verso flyer 4

A bientôt! …

Rendez-vous sur Hellocoton !
Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+Email this to someone